Open Modal, un groupe de transport très combiné

BY Catherine Bernard | Transportissimo | le 22/09/2017 LE 25/09/2017
Le petit groupe familial Open Modal, basé à saint Jean de Védas (34) s’est spécialisé dans le transport combiné rail-route. Avec une ambition non dissimulée.

Jean-Claude Brunier fait ses comptes : « hier, nous avons transporté 563 « boites » » annonce-t-il. Open modal, son groupe familial, s’est en effet spécialisé sur un créneau très particulier : le transport combiné rail-route. Avec trois piliers. Le premier est T3M, l’opérateur de transport ferré. Il est présent sur 11 terminaux (Valenton, Bonneuil, Marseille, Lille, Nancy, Bordeaux, Toulouse, Avignon, Fos sur Mer, et en Italie ). « Nous lançons des trains entre deux terminaux, et cherchons ensuite des clients intéressés par l’affrètement. Nos trains partent le soir à partir de 19-21 heures chargés de conteneurs et traversent à la France à 120 km/h. Soit plus vite que les camions, mais sans émettre ni Nox (oxyde d’azote), ni CO2, ni particules. Et sans encombrer les routes : un train de 850 mètres contient autant que 160 poids lourds !».

A l’arrivée, des camions chargent les conteneurs et les amènent à leur destinataire. Parmi ces camions, ceux de TAB Rail Road, la société de transport combiné du groupe et, donc, son second pilier. Elle gère, en direct, une flotte d’une centaine de camions, auxquels s’ajoutent environ 200 véhicules de sous-traitants. Comme ces camions circulent relativement peu (environ 300 km par jour), puisqu’ils n’effectuent que la partie initiale ou terminal du parcours, ils peuvent utiliser de façon croissante le GNc (gaz naturel comprimé) et le biométhane.Le GNc est en effet plus répandu et plus pratique que le GNL (gaz naturel liquéfié) mais présente une autonomie moindre. L’entreprise a déjà acheté une dizaine de véhicules roulant au gaz et devrait terminer l’année avec 4 ou 5 de plus. Cela tombe bien, une station a ouvert l’an dernier sur le port de Bonneuil, qui constitue l’un des grands « nœuds »  logistiques de l’entreprise : ici en effet, le groupe contrôle désormais le Terminal multimodal (BTM), pour Bonneuil Terminal Multimodal) d’où partent chaque soir 3 des 14 trains quotidiens opérés par le groupe.

Jean-Claude Brunier entend bien étendre cette démarche à d’autres terminaux, comme Valenton (94) , tout proche. « Il y a beaucoup à faire en matière de digitalisation des opérations pour optimiser le remplissage des train, les contrôles de facturation, maîtriser la qualité, mais aussi d’hybridation des reach takers, ces engins qui manipulent les « boites » » . Autre ambition :  développer des synergies avec le fleuve tout proche. Mais aujourd’hui, les conteneurs fluviaux et routiers font encore quai à part à Bonneuil !

 

Catherine Bernard | Transportissimo

Catherine Bernard | Transportissimo | le 22/09/2017

Partager sur :