TAB complète son offre ferroviaire par des camions au GNV

BY Silvia Le Goff - http://supplychainmagazine.fr LE 24/03/2017
Deux mois après le lancement de la ligne ferroviaire qui relie le Port de Lille et le Port de Marseille (Terminal MedEurope et Terminal Continental de Marseille le Canet), et qui passe par Bonneuil-sur-Marne, TAB vient d'annoncer la mise en service d'une flotte de 6 camions au GNV pour assurer le pré et post acheminement des flux qui transitent sur la ligne (meubles, boissons, électroménager, etc.).

Deux mois après le lancement de la ligne ferroviaire qui relie le Port de Lille et le Port de Marseille (Terminal MedEurope et Terminal Continental de Marseille le Canet), et qui passe par Bonneuil-sur-Marne, TAB vient d'annoncer la mise en service d'une flotte de 6 camions au GNV pour assurer le pré et post acheminement des flux qui transitent sur la ligne (meubles, boissons, électroménager, etc.). La flotte dédiée comprend 5 camions dotés de 500 km d'autonomie au départ de la région parisienne et 1 au départ de Lille (des Iveco boîte robotisée). Une dizaine de véhicules supplémentaires – dont deux Scania boîte manuelle _ viendront s'ajouter d'ici le mois de juin à Marseille. Ceci vient compléter le service de transport combiné qui réalise actuellement des économies de CO2 de 1,5 tonne par UTI (Unité de transport intermodal) et par jour. Les calculs sont faits en comparant un trajet route et un trajet rail-route : sur 951 km, le premier émet 1.400 kilos de CO2 et le second 230 kilos. A noter que depuis le début du service, 2.500 UTI ont été transportées en marchandises générales. Avant la fin de l'année, TAB mise sur une centaine de tonnes par jour soit l'équivalent de 70 camions qui prendront le rail au lieu de la route. SLG

Silvia Le Goff - http://supplychainmagazine.fr

Partager sur :